Accueil > Roman 2020 > Revue de presse > Les nourritures litteraistres goûtent Commedia Nostra
Sylvain Gillet !

Les nourritures litteraistres goûtent Commedia Nostra

Extrait :

« J’ai beaucoup aimé ce roman, bourré d’humour et de références en tout genre : théâtre classique, publicité... Les histoires s’entremêlent, les parallélismes sont bien faits, pas lourds, pas « téléphonés ». Il y a également beaucoup d’esthétisme intellectuel dans ce roman, dans son écriture également et d’esthétisme matériel (vestimentaire, hôtelier...) 308 pages écrites dans un style dense par un auteur qui ne veut pas nous faire lâcher la pression. C’est lui qui nous tient ! »

Lien direct

décoration baroque